Décès

En Belgique, un enterrement ou une incinération coûte en moyenne entre 3.000 et 5.000 euros. Dans cette moyenne, la réception, la concession et la pierre tombale ne sont pas comprises. Si vous voulez un adieu personnalisé avec des souhaits spéciaux, ce montant peut augmenter considérablement. De nos jours, des obsèques coûtent 4 fois plus qu’il y a 30 ans.

 

L’assurance décès est une police recommandée si vous voulez garantir une réserve financière pour votre partenaire, vos enfants ou quelqu’un d’autre, afin de leur éviter des problèmes si vous décédez ! Pour qu'ils aient suffisamment de moyens pour régler les droits de succession ou les frais médicaux ! Ou que vos enfants puissent poursuivre leurs études !

 

Certaines assurances-décès couvrent toute la vie, d’autres sont temporaires :

  • dans le cas d’une assurance-décès couvrant toute la vie, le capital est  toujours versé dès que l'assuré décède. Une assurance frais funéraires est une assurance vie entière
  • dans le cas d’une assurance-décès temporaire, le capital n’est versé que lorsque l'assuré décède avant que le contrat arrive à terme. Une assurance solde restant dû, par exemple, est une assurance-décès temporaire

 

L’assurance solde restant dû

Pratiquement tout le monde connaît cette assurance. Une telle assurance-décès est généralement souscrite lors de l'emprunt de montants importants, comme par exemple dans le cadre d'un crédit hypothécaire. C’est une assurance temporaire, qui court tant que l'emprunt court. Si vous décédez avant d'avoir remboursé la totalité de l'emprunt, l'assureur paye le solde. Votre famille est ainsi protégée sur le plan financier et peut demeurer dans sa maison.

 

La souscription d’une assurance solde restant dû n'est pas une obligation légale. Mais dans la pratique, la plupart des prêteurs ne vous accordent de prêt important que si vous souscrivez une assurance solde restant dû pour cet emprunt. Mais même si elle n’est pas obligatoire, une telle assurance est cependant recommandée, pour la tranquillité d'esprit qu'elle apporte.

 

La prime de l’assurance solde restant dû peut être payée :

  • soit en une seule fois avant l'emprunt. Dans certains cas, le prêteur prête également l’argent nécessaire pour payer cette prime ;
  • soit par petites tranches, réparties sur plusieurs années. Si vous optez pour un paiement étalé, la prime est généralement payée entièrement aux 2/3 de la durée du prêt. Vous payez ainsi par exemple pendant 10 ans pour un prêt d’une durée de 15 ans.

 

Si vous êtes encore en vie au terme du prêt, l'assurance s'arrête. Vous ne recevez rien en retour non plus. La (les) prime(s) payée(s) représente(nt) en effet le prix que l’assureur facture pour le risque qu'il court de devoir rembourser votre prêt dans l'éventualité de votre décès. Le montant exact de votre prime est calculé sur mesure et dépend d'un certain nombre de facteurs : le montant emprunté, la durée du remboursement, votre âge au moment où vos prenez le prêt, votre état de santé, etc. L’assureur vous demande de compléter une fiche médicale. Dans certains cas, il peut même vous demander de passer un examen médical.

 

L’assurance frais